Acquisition d’un bien par crédit-bail, LOA ou LLD : leurs différences

Le financement de l’acquisition d’un bien comme une voiture est tout à fait possible grâce aux différents types de rétribution existants. Mis à part les offres classiques, c’est-à-dire le paiement au comptant ou via un crédit traditionnel, on peut opter soit pour un crédit-bail, soit une location avec option d’achat ou LOA soit une location longue durée ou LLD.

Le crédit-bail : son fonctionnement

Dans un crédit-bail, trois parties sont directement concernées : l’usager qui choisit le matériel ou l’équipement, le fabricant ou le fournisseur ou également le concessionnaire pour les véhicules et la société qui est en charge de l’achat. Ce système est généralement utilisé par les professionnels pour acheter des matériels d’équipement. Ayant comme principe de base la possibilité de devenir propriétaire d’un bien qui est loué contractuellement sur une longue durée, le crédit-bail est souvent confondu avec la LOA et le leasing.

Leur fonctionnement est identique, mais leur différence demeure dans le fait que le contrat de bail ne peut être résilié avant terme dans un crédit-bail. Ceci peut être envisageable toutefois à condition que le bailleur ne l’autorise pas expressément en contrepartie d’un paiement des pénalités. En règle générale, une LOA est faite pour les particuliers alors que la LLD est réservé plutôt aux professionnels. Selon le site Véhicules Pros, la durée du contrat de crédit-bail dépend du type de véhicule. Elle est en moyenne de 36 à 48 mois pour une voiture particulière tandis qu’elle est de 60 mois pour les véhicules utilitaires.

Les principes de base d’une LOA

La location avec option d’achat ou LOA est un système qui consiste à faire acheter par un organisme financier le véhicule que l’on souhaite. Ce dernier le mettre par la suite à sa disposition moyennant le paiement d’un loyer dont la périodicité, mensuellement ou trimestriellement, sera fixée par le contrat. Le leasing a pour principal objectif de permettre à l’utilisateur de devenir propriétaire du véhicule loué quand le contrat de bail sera échu. Lors de la signature du contrat, l’utilisateur doit déposer une garantie et la valeur résiduelle du véhicule devra également être déterminée. A condition que le dépôt de garantie ne couvre pas cette valeur résiduelle, l’utilisateur devra s’en acquitter au terme du contrat.

Le locataire a le choix entre acheter le véhicule ou le restituer. Dans le second cas, son apport initial lui sera rendu une fois que les frais relatifs à la remise en état de la voiture seront déduits. La LOA adopte le même principe qu’un crédit à la consommation. Après que le contrat soit signé, le consommateur a en effet un délai de 14 jours pour l’annuler ou se rétracter. Le contrat pourrait en outre être résilié annuellement.

Les principes de la LLD

La location longue durée ou LLD est un système qui consiste à mettre à la disposition d’une entreprise un ou plusieurs véhicules sur une durée déterminée. La LLD n’a pas la même finalité que le crédit-bail ou la LOA. En effet, le bien loué ne sera pas destiné à faire partie du patrimoine du locataire. Le loueur inclut dans le contrat de location plusieurs services tels qu’un entretien périodique, les réparations, une assistance, un remplacement des pneumatiques, une mise à disposition d’un véhicule de remplacement en cas de panne ou de problème, une assurance, une carte bancaire.

La durée d’une location peut aller de 24 à 48, voire 60 mois, mais avec en général, un plafond de 60 000 km, 90 000 km ou 120 000 km. Pour une LLD, le véhicule sera rendu à l’échéance du contrat afin d’être mis en vente sur le marché des véhicules d’occasion. Le locataire pourra soumettre au loueur sa demande de rachat du véhicule avant la fin du contrat. En cas d’acceptation, le client pourra acquérir le véhicule, mais avec le prix proposé sur le marché.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*