Carrefour semences paysannes

Carrefour au secours des semences paysannes

Dans un article lié à l’Agriculture et consacré aux semences paysannes interdites à la vente, Libération fait le point sur la dernière action de Carrefour.

Greenwashing ?

Le géant de la grand distribution se lance dans la défense des semences paysannes.
Carrefour a en effet mis en place des partenariats sur 5 années avec deux groupements de producteurs bretons de légumes, Kaol Kozh et Bio Breizh afin de mettre en vente des produits issus de semences paysannes interdites car non conformes à la volonté d’homogénéité nous rapporte Jérôme Rubinstein.

Il sera possible de retrouver une dizaines de ces anciennes variétés de légumes dans des magasins situés en Ile-de-France et en Bretagne. Ils seront facilement distinguable sous le logo noir visible ci-dessus intitulé « le marché interdit ». En effet, ces dernières sont issues de semences dont la vente est interdite en France.

jérôme rubinstein

Bioocop le faisait déjà

Carrefour ne fera pas quelque chose de nouveau ou même mieux que l’enseigne Biocoop, mais cela reste une bonne chose d’après Guy Kastler, un des membres fondateurs de la Confédération paysanne. Il encourage d’ailleurs la marque à se développer sur ce segment de marché, mais si cela reste pour le moment une niche.
D’après lui, ce n’est pas parce que Biocoop le fait que le géant ne peut pas le faire, bien au contraire lorsqu’on voit la croissance de Biocoop.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*